Quelles sont les rentabilités d’un contrat en assurance vie ?

La rentabilité d’un contrat d’assurance vie est l’une des préoccupations majeures des souscripteurs ou des épargnants. Il n’est pas facile de l’expliquer car le secteur de l’assurance vie varie énormément. Une chose est sûre, la principale composante de l’assurance vie diminue au fur et à mesure. Cependant, cela ne doit pas pousser à conclure que l’assurance vie n’est pas rentable. Alors, quelles sont les rentabilités réelles d’un contrat d’assurance vie ?

Le contrat d’assurance vie monosupport

On parle d’assurance vie monosupport lorsque votre épargne se trouve sur un support unique, appelé fonds euro ou fonds en euros. Ce type de contrat d’assurance convient particulièrement à des personnes qui ne souhaitent pas prendre de gros risques financiers. En effet, toutes les primes versées durant le contrat serviront à augmenter le capital positionné sur le fonds euro. Dès lors, à la fin de chaque année, ce dernier génère des intérêts, qui sont à leur tour, capitalisés. Cela voudrait simplement dire qu’ils sont ajoutés sur les primes versées. On peut dire que le contrat d’assurance vie n’est pas la meilleure assurance vie rentabilité.

En effet, la composition exacte du fonds euro n’est pas fixe. En réalité, tout dépend de la compagnie avec laquelle vous aurez à traiter. En général, il comprend à peu près 80 % d’obligations d’États et d’entreprises. Dans certains cas, des actions ou des actifs immobiliers y sont intégrés.

Les fonds euros vous garantissent des rendements sécurisés. Ce support fait de l’assureur le garant de votre capital. Pour cette raison, il est impossible que vous perdiez de l’argent avec ce support. Mis à part la sécurité de vos rendements, ces derniers sont également réguliers mais pas élevés. Ils n’excéderaient 1,5 %.

Ainsi, depuis plusieurs années déjà, on observe une baisse importante des rentabilités que vous pouvez obtenir sur un contrat d’assurance vie monosupport. La composition générale du fonds euros ainsi que les prélèvements sociaux affectent sérieusement les taux de rentabilités. Pour finir, les rentabilités de l’assurance vie monosupport sont uniquement ceux du fonds euros.

Le contrat d’assurance vie multisupport

Contrairement à l’assurance vie monosupport, on parle d’assurance vie multisupport lorsque votre épargne est placée sur plusieurs supports. Il s’agit notamment du fonds euros et des unités de compte. Pour les contrats d’assurance vie multisupport, une partie du capital peut être placée sur le fonds euros. Toutefois, il ne s’agit pas d’une obligation.

Une autre partie du capital peut être également investie en unités de comptes (UC). Cela voudrait dire qu’il est investi sur les marchés financiers ou immobiliers. Comme unités de compte classiques, on peut citer :

  • Les FCP (fonds commun de placement) ;
  • Les OPCVM (Organisme de placement collectif en valeurs mobilières) ;
  • Les SCPI (Société civile de placement immobilier) ;
  • Les OPCI (Organisme de placement collectif en immobilier).

Les rendements des unités de compte sont beaucoup plus importants que ceux du fonds euros. En effet, ils permettent à celui qui souscrit à l’assurance, de varier ses placements en élaborant des stratégies d’investissement. Si vous êtes nouveau dans le domaine, il serait judicieux de laisser votre assureur se charger de ce volet.

Par ailleurs, soulignons que les unités de compte ne vous offrent pas une sécurité semblable à celle des fonds en euros. Elles vous offrent de grandes opportunités sur les marchés financiers afin d’augmenter vos rendements. Les rentabilités des unités de compte ne sont pas fixes. Elles dépendent de la situation des marchés financiers ou immobiliers. Toutefois, sur les marchés immobiliers qui sont d’ailleurs les plus dynamiques, les SCPI offrent souvent des rentabilités variants entre 4 et 5 %. Ainsi, pour une assurance vie rentabilité, le contrat multisupport reste le meilleur choix.

Pour conclure, la rentabilité des unités de compte ne peut pas être clairement prévue. Elle tient compte de plusieurs paramètres tels que les types de supports, les performances de chacun d’eux, le nombre de supports choisis ainsi que la gestion. Les rentabilités générales d’un contrat en assurance vie ne peuvent être véritablement évaluées qu’après le retrait des divers frais à prélever par l’assureur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *